DEVELOPPEMENT PERSO

25. oct., 2022

Pour une vie "luxe"uriante

Et si le luxe était un état d'esprit immatériel ? Une envie de beau et d'authenticité, une recherche de qualité ? Dans ce livre, Dominique Loreau déconstruit l'image que la plupart d'entre nous avons du "Luxe" et tente de nous insuffler un peu de délicatesse dans nos vies. Collectionner les objets de luxe, pour peu qu'on le puisse financièrement, est tout sauf du luxe. Le luxe, c'est de pouvoir choisir ce qui nous fait du bien, et il se trouve que parfois, ce qui nous fait du bien coûte cher. Mais certains luxes ne coûtent rien, comme se promener au calme dans une forêt automnale. D'autres luxes ne sont pas facilement accessibles, surtout avec nos modes de vie actuels, comme pouvoir apprécier une bonne nuit de sommeil qui ne serait contrariée par rien, ni bruits, ni insomnies. Le luxe n'est pas l'excès, c'est au contraire un savant dosage entre plaisirs atypiques et douceur de vivre. Au Japon, les nouvelles générations tendent à faire entrer le luxe "occidental" dans leur vie mais au pays du soleil levant, le mot "luxe" se dit "zeïtaku", terme qui renvoie en fait à la notion de vulgarité. En cultivant la modération, on gagne finalement en plaisir. Ce livre est empli de mille et une réflexions impossibles à résumer ici. Notre liberté n'est-elle pas le summum du luxe ? Un vrai sujet qui mériterait un vrai échange avec nos enfants. Ci-dessous ou page suivante une petite vidéo redéfinissant les contours du "Luxe". (article rédigé par CatCo)

14. nov., 2021

Auto-réguler sa tension

Le Japon a décidément beaucoup à nous apprendre, et c'est tant mieux ! Si vous subissez un pic de stress incontrôlable à chaque fois que vous invitez à la maison, ce livre est fait pour vous. L'art de vivre selon le wabi-sabi, c'est relâcher les tensions et savoir apprécier voire mettre en valeur toute imperfection. Nos imperfections sont la preuve que nous sommes bien vivants et uniques, chacun à notre manière. Le wabi-sabi, c'est le beau dans la simplicité, le retour à l'essentiel dans la relation humaine, le luxe d'étirer le temps qui passe et d'en faire un moment en apesanteur. Dans l'esprit wabi-sabi, les invités ne sont pas des rois, ni des pots de fleurs, ils participent et se sentent, de ce fait, chez eux. Être wabi-sabi, c'est savoir apprécier les matériaux bruts et la beauté de la nature. Faire entrer le nature chez soi : un simple galet, une vieille branche ramassée au détour d'une balade, un bouquet de fleurs séchées, cultiver de petits moments de joie dans la simplicité. Le wabi-sabi est japonais mais il est pratiqué et adapté dans différents pays et c'est l'approche que nous propose ce livre : Japon, Danemark, Californie, sud de la France et Italie pour des mises en pratique différentes du wabi-sabi. Attention : le wabi-sabi ne prône pas le minimalisme mais il réduit intelligemment nos champs d'action afin de reprendre possession de notre temps. Ce livre est apaisant, tout comme ses photos, particulièrement bien choisies. Ci-dessous ou page suivante, un court podcast "Elle Zen" autour du wabi-sabi. (article rédigé par CatCo)

24. avr., 2019

Attiser la femme

Un rendez-vous agréable avec le 3ème roman de Raphaëlle Giordano. Dans chacune de ses histoires, l'auteure nous met à chaque fois l'eau à la bouche avec un terme bien choisi, inventé de toute pièce et que l'on a vite fait de s'accaparer : "routinologue", "burnerie" et cette fois-ci "amourability". L'amourability teste notre capacité à aimer : s'aimer soi-même, aimer l'autre et aimer le monde. Quelle meilleure façon pour attiser, ranimer la flamme de votre couple, que de le fuir ? C'est tout le débat, c'est tout le début... Du courage, de l'audace, des surprises et vous aurez un nouveau cocktail à expérimenter. Ce que j'ai le plus aimé tout au long du livre : les preuves d'amour discrètes de celui qui se sent si abandonné. (article rédigé par CatCo)