COUPS DE COEUR

25. juin, 2020

Virulent Virus

Après ces temps de confinement, il est intéressant de se pencher sur la manière dont la Covid19 a été accueillie dans nos sociétés. Attention, selon l'Académie Française, nous devrions dire LA Covid19 car le vrai terme est "Corona virus disease" : http://www.academie-francaise.fr/le-covid-19-ou-la-covid-19Pour BHL, nous venons de vivre la "Première Peur Mondiale" ! Il faut d'ailleurs bien distinguer anxiété et peur, à savoir : une anxiété qui peut être bénéfique, face à une peur qui paralyse et nous fait oublier les malheurs du reste du monde. A 20h00, seul le décompte des morts existait... Le "tout sanitaire" était-il LA seule réponse possible ? Pourquoi ne pas avoir rappelé plus clairement, dans nos médias, les épidémies, pas si lointaines, de 1968 et 1958 ? Les personnes âgées d'aujourd'hui, qui ont vécu la guerre, ont pu observer notre génération depuis leur "rocher écorché". Pendant la guerre, ils sont restés confinés à Paris... pendant deux ans, 24 mois, 730 jours !! Comme l'explique très bien Yuval Harari dans son livre Homo Deus, notre rapport à la mort a bien changé. Des recherches scientifiques sérieuses sont de nos jours en cours pour rallonger notre vie de 400 ans, rien que ça ! Sommes-nous bien sérieux ? Ces courtes pages tentent de réveiller notre sens critique endormi. L'intégralité des droits d'auteur de ce livre sera reversée à l'ADELC : association pour le développement de la librairie de création, une façon de soutenir et remercier nos précieux libraires. Sans les livres, ce confinement aurait sans doute été bien différent. Ci-dessous, une interview de BHL à La Grande Librairie. (article rédigé par CatCo)

10. mai, 2020

Monologue fou !

Commençons par le titre complet : "L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation". Georges Perec une fois de plus étonnant, détonant, déroutant. Dans ce court exercice, une seule et unique phrase... oui ! Et un seul et unique objectif : obtenir, enfin, une augmentation. Je vous conseille de lire ce livre d'une seule traite, de toutes les manières, c'est toujours le même chapitre alors inutile d'essayer de reposer le livre c'est peine perdue. Par contre, au bout d'une quinzaine de pages, vous allez commencer à l'apprivoiser et à rire. Je trouve idéal de lire ce livre à voix haute à une personne que vous aimez, tel un acteur de théâtre. Ma maman a bien ri, et moi aussi. Il faut le jouer pour savoir l'apprécier. J'attends avec impatience, si ce n'est déjà fait, qu'un metteur en scène nous offre un tel spectacle. (article rédigé par CatCo)

24. févr., 2020

Résonance de l'enfance

Les livres d'Eric-Emmanuel Schmitt sont comme la pie qui chante : "petits mais costauds !". Si vous appréciez la musique classique, et plus particulièrement le piano, alors plongez-vous dans ce court et efficace livre autobiographique. Il remettra sans doute en question votre définition d'un bon apprentissage. L'écrivain de renom devient, pour une centaine de pages, l'élève à la recherche de son talent, un passionné de musique prêt à tout pour entrer dans le monde des initiés. Eric-Emmanuel Schmitt nous conte ici son rêve d'enfant qui prend vie. Combien d'adultes ont, au fond d'eux, une petite braise de folie encore palpable ? Combien d'adultes auraient voulu, auraient dû, auraient pu... Madame Pylinska va peut-être réveiller l'artiste qui sommeille en vous. A mes yeux, ce livre retranscrit bien l'émerveillement et les émotions offerts par toute démarche d'apprentissage : ce sera mon message. (article rédigé par CatCo) 

11. nov., 2019

Délires animaliers

Une découverte de dernière minute en caisse dans une librairie spécialisée BD. Et quelle découverte ! Ce petit livre épatant déclenche des fous rires à n'en plus finir. Les deux auteurs offrent un humour réfléchi et incisif auquel il est impossible de rester indifférent. Chaque double page présente un animal extraordinaire créé de toute pièce et son illustration. Entre l'hippocampe driaque, la guêpe pride, l'éléphant à fric et le brochet du droit, croyez-moi, on ne s'ennuie pas une seconde. Il est clair que je vais également me délecter du premier tome. Voici un petit extrait de "L'éléphant à fric" : "L'éléphant à fric est un pachyderme herbivore se nourrissant exclusivement d'oseille. Spéculateur endurci, il tient les cordons de la brousse du haut de son bureau de la Défense. Planqué derrière son écran, il joue à cache-cash sans que personne n'arrive à ivoire clair dans son jeu". Je vous souhaite une drôle de lecture. (article rédigé par CatCo)