COUPS DE COEUR

30. sept., 2021

Trilogie féérique

Ceci n'est pas un livre, c'est un film ! Vous avez besoin de changer d'air ? C'est par ici. Le Paris des merveilles est une trilogie fantasy très visuelle qui nous plonge dans le Paris de la Belle Epoque, un Paris parallèle, où tout prend une autre dimension, aussi bien les personnages que les décors. Entre les gargouilles vivantes, les chats-ailés, les sirènes de la Seine et le pays des fées, tout est fait pour vous transporter, loin, très loin de votre quotidien. L'auteur, Pierre Pevel, que j'ai découvert avec ce livre, a déjà reçu plusieurs prix pour ses écrits. Il nous offre un style d'écriture de grande qualité, avec des mots triés sur le volet. Il m'est arrivé de relire certaines phrases plusieurs fois pour les réécouter chanter au creux de mon oreille. Les enchantements d'Ambremer, tome 1 de la trilogie, nous embarque dans ce que nous aimerions être un voyage sans retour. La version audio de ce livre proposée par Audible est réussie. Laissez-vous tenter. (article rédigé par CatCo)

30. août, 2021

Quand s'ancre l'encre 

Combien de livres existent sur la seconde guerre mondiale ? Beaucoup, me direz-vous, et c'est si vrai. Alors pourquoi choisir de mettre en avant ce titre plutôt qu'un autre ? Parce que le personnage principal, qui a réellement existé, exerce un rôle dont on parle moins : celui de tatoueur. Les kapos, les détenus, les SS font partie du paysage d'écriture habituel mais les tatoueurs ? Cette approche est différente, elle pose d'autres questions et met en avant d'autres facettes d'adaptation. Les tatoueurs bénéficiaient d'un statut spécial, plus avantageux pour eux. Ils tatouaient avec toute la bienveillance qui les habitait encore. Tout au long de la lecture, on ne peut s'empêcher de se demander : "Qu'aurais-je fait à sa place ?" Pour une personne comme moi qui lit très peu sur la guerre, car de tempérament bien trop sensible, ce livre m'a captivée, je l'ai terminé, je l'ai aimé. (article rédigé par CatCo)

12. avr., 2021

Au clair de sa plume

Un jeudi, j’avais une envie de poésie, comme la femme enceinte avec ses envies de fraises. Je tombe par hasard sur ce petit livre dont les mots autour de la souffrance africaine et de l’Art d’écrire m’ont de suite touchée. Je ne connais pas l’auteur mais belle découverte, d’autant plus que ses paroles peuvent s’écouter car il slame ses mots avec beaucoup de douceur et de profondeur. Ce Sénégalais Peul, aux traits fins et harmonieux, nous emporte avec lui dans son monde, qui est aussi le nôtre, car, au final, nous sommes tous sur le même bateau. Voici quelques-uns de ses titres : Les poètes se cachent pour écrire, L’art ignare, L’automne des blocs-notes, Papillons en papier, Je te salue vieux Sahara, Réponds-lui avec de l’eau, Sirène des sables, Les héritiers de l’arc-en-ciel. L’écriture a sauvé le parcours de vie de Diamanka et c’est tant mieux ! Alain Mabanckou - rien que ça - dirige cette collection "Points Poésies". Ci-dessous ou page suivante l’un de ses textes : l’automne des blocs-notes. Je l'écoute en boucle... N’hésitez pas à aller rechercher ses écrits. Le message est fort ! (article rédigé par CatCo)

4. mars, 2021

Chapeau bas !

Petite trouvaille au hasard de mes vacances, j'ai beaucoup aimé cette histoire fraîche. Comment un simple chapeau oublié, celui de Monsieur Mitterrand tout de même, passe de mains en mains, modifiant à chaque fois le parcours de vie du porteur. Un bon sujet de fond sur l'influence que peut avoir notre paraître sur notre être et notre bien-être. Certains objets nous autoriseraient-ils à oser ? Un très bon moment. Le modèle poche chez J'ai Lu est plus accessible. Porté à l'écran par Vladimir Cosma, je vais me faire une joie de retrouver chacun des personnages. Ci-dessous un extrait de la musique du film, toute aussi joyeuse que le livre. J'ai bien envie de me lancer dans le port du chapeau... pas vous ? (article rédigé par CatCo)