17. avr., 2022

Les écailles de l'amer Léthé, d'Éric Metzger aux éditions de l'Olivier

Lecture aquatique

Ce roman surprend par son imaginaire décalé. A l'heure où les écrits mettant en scène chats et chiens se comptent comme les pâquerettes au milieu d'une prairie, les livres faisant d'un poisson dans un bocal le centre de toute l'attention sont plus rares, pour ne pas dire inexistants. Et quand ce poisson devient statique et attentif dès que des textes de littérature lui sont lus, alors le lecteur bascule dans une sorte de monde parallèle. La solitude d'un homme se comble via une relation d'une simplicité déconcertante. Là où les interactions humaines sont souvent surfaites et subies, la relation à l'animal de compagnie devient une bouffée d'oxygène. En fond, une critique de notre société déjantée. L'amour des livres est au coeur de cette sympathique plongée littéraire. Extrait à méditer : "On a tort d'imaginer la lecture comme une activité reposante. C'est tout le contraire. Lire implique d'imaginer, de comprendre, de déchiffrer, de construire et de conserver l'esprit en alerte. A chaque phrase, une surprise est possible." Ne me demandez pas de vous expliquer le titre du roman : j'ai eu du mal à en percer le mystère tout au long de ma lecture, mais l'auteur vous explique en personne et mieux que personne le cheminement de sa pensée dans la vidéo ci-dessous ou page suivante. (article rédigé par CatCo)