IMAGINER

17. avr., 2022

Lecture aquatique

Ce roman surprend par son imaginaire décalé. A l'heure où les écrits mettant en scène chats et chiens se comptent comme les pâquerettes au milieu d'une prairie, les livres faisant d'un poisson dans un bocal le centre de toute l'attention sont plus rares, pour ne pas dire inexistants. Et quand ce poisson devient statique et attentif dès que des textes de littérature lui sont lus, alors le lecteur bascule dans une sorte de monde parallèle. La solitude d'un homme se comble via une relation d'une simplicité déconcertante. Là où les interactions humaines sont souvent surfaites et subies, la relation à l'animal de compagnie devient une bouffée d'oxygène. En fond, une critique de notre société déjantée. L'amour des livres est au coeur de cette sympathique plongée littéraire. Extrait à méditer : "On a tort d'imaginer la lecture comme une activité reposante. C'est tout le contraire. Lire implique d'imaginer, de comprendre, de déchiffrer, de construire et de conserver l'esprit en alerte. A chaque phrase, une surprise est possible." Ne me demandez pas de vous expliquer le titre du roman : j'ai eu du mal à en percer le mystère tout au long de ma lecture, mais l'auteur vous explique en personne et mieux que personne le cheminement de sa pensée dans la vidéo ci-dessous ou page suivante. (article rédigé par CatCo)

30. sept., 2021

Mirage d'un monde

L'univers de Yoko Ogawa est, comme à chaque fois, empreint d'une fragilité qui ne peut laisser indifférent. La fiction proposée dans ce roman est étonnante : les habitants d'une île sont confrontés à des disparitions, mais pas n'importe lesquelles. Imaginez... vous vous réveillez un matin, comme tous les jours, mais cette fois-ci, quelque chose vous chiffonne, sans que vous réussissiez à mettre des mots dessus. Au bout d'un moment, ça fait tilt, vous comprenez : les gazouillis des oiseaux ont disparu, les oiseaux qui chantaient à votre fenêtre ne se font plus entendre, en fait, tous les oiseaux de l'île sont devenus un mirage, plus rien. Et si cela s'arrêtait là ? Mais non, la police de la mémoire veille et surveille, car chaque élément qui disparaît doit être oublié, chassé de tous les esprits. Et pour ceux qui garderaient la mémoire... Yoko Ogawa nous renvoie à ce qui est précieux et qu'on ne voyait peut-être plus. (article rédigé par CatCo)

23. avr., 2019

Un surprisier à Paris

En partant d'un point de départ réel, la crue parisienne de 2016, Mathias Malzieu nous embarque dans son imaginaire fou. Que feriez-vous si vous trouviez une sirène échouée sur les berges de la Seine ? Gaspard lui, il l'embarque chez lui... Un roman pétillant, avec sa réalité propre. Si vous êtes un rêveur ou une rêveuse de tous les jours alors ouvrez ce livre. J'y ai découvert le plus beau des métiers : celui de surprisier... ou comment injecter du rêve dans chaque petit moment de sa réalité. Voici une jolie phrase à méditer : "L'ingrédient magique, c'est l'amour. Car il permet la cristallisation du rêve. Saupoudrez le tout d'une pincée de surprise, et votre vie aura un goût exquis !" (article rédigé par CatCo) 

23. avr., 2019

A dormir "de boue"

J'ai récupéré ce court livre sur un site physique de Bookcrossing (livres voyageurs) : jolie trouvaille ! L'empire des abîmes est le 1er tome de la trilogie Aldoran. L'histoire m'a de suite captivée car il y règne une forte dose d'imagination. Une fois lancée, impossible de m'arrêter. Je voyais l'histoire défiler dans ma tête tel un film de science fiction. Imaginez... un royaume au-delà du réel dans lequel la boue a pris la place d'un sol de terre classique, une boue rajeunissante pour les humains mais aussi pour les objets. Trois ou quatre brasses dans cette boue et n'importe quel vieillard redevient nouveau-né. Je n'en dirai pas plus, laissez-vous tenter. (article rédigé par CatCo)