AMOUR DES LIVRES

1. févr., 2022

Rencontre non fortuite

Dès les premières pages du livre, on se dit : pourquoi pas moi ? Non pas dans le but de devenir l'un des personnages du livre, mais plutôt pour relever le défi littéraire proposé par l'auteur : descendre dans la rue et entamer une discussion avec la première personne croisée, qui, elle, deviendra bien le personnage principal du livre. Après tout, nous sommes tous entourés de centaines d'histoires qui se croisent et se disent tout juste bonjour ou bonne soirée au détour d'un ascenseur. Quelle place doit tenir un auteur dès lors qu'il entre dans la vie et l'intimité des gens ? Est-il facile de remplir son rôle de transmetteur d'expériences de vie quand on quitte le monde de la fiction où tout est permis ? David Foenkinos est un auteur qui se renouvelle à chaque fois. Je n'ai jamais l'impression de lire le même auteur quand je me plonge dans ses romans et ça, c'est une preuve de talent. Le sujet est toujours bien choisi et la lecture tranquille et agréable. Voici quelques belles phrases picorées ici ou là : "... un artiste est un adulte qui regarde son enfance en permanence." " En me précipitant vers les autres, je n'étais pas à l'abri de me rencontrer". "... j'avais l'impression qu'on envoyait un végétarien régler un conflit dans une boucherie." Ci-dessous ou page suivante, une vidéo interview de l'auteur. (article rédigé par CatCo)

22. sept., 2020

Trans... Mission

Voici un bel éloge des livres et de la lecture, idée proposée par Bernard Pivot à sa fille Cécile. Chacun présente au fil des pages sa propre vision de la lecture : l'oeil professionnel de Bernard Pivot face à la passion plus personnelle de sa fille. Deux approches distinctes pour chaque facette abordée du plaisir de lire : lectures d'enfance, rituels de lecture, ce que l'on sacrifie pour lire, offrir des livres, relire, lire en public... Des thématiques qui parleront à tous les amateurs de textes. En voici quelques phrases "volées"... A vous de deviner pour chaque phrase, si elle émane de Bernard Pivot ou de sa fille Cécile : "Lire n'est pas se retirer du monde, c'est entrer dans le monde par d'autres portes." "Lire, c'est avoir de l'esprit jusqu'au bout des doigts." "... que mes amis me pardonnent : je ne compte plus le nombre de fois où j'ai préféré un livre à leur compagnie." "Je souhaite mourir un livre dans les mains." Mais arrêtons de dévoiler... Je présente ici le livre de poche, le grand format est illustré. Ci-dessous ou page suivante une courte vidéo de Bernard Pivot et sa fille présentant ce projet commun d'écriture, moment de vie intense j'en suis certaine, pour un père et sa fille. (article rédigé par CatCo)

5. sept., 2020

Lire, c'est réagir !

Ce livre pourrait être le premier proposé à ses élèves par un professeur de français, une manière contemporaine d'inculquer l'importance et les atouts de la lecture à ceux qui n'en sont pas convaincus. Dans ce roman, un papa plutôt froid et méfiant envers son fils, Pie, va tout de même lui organiser LA rencontre de sa vie avec une jeune étudiante. Celle-ci va réussir peu à peu à connecter Pie à la lecture. Aimer un livre ne revient pas forcément à aimer un personnage ou adhérer à une histoire, on peut aimer lire juste pour les émotions et réactions que ce livre suscite en nous. Lire doit nous faire réagir. Être en couple ne revient pas à être d'accord sur tout mais pluôt à interagir avec l'autre : le livre et son lecteur forment eux aussi un couple qui a parfois besoin de s'expliquer, de s'exprimer. Quelque part, le livre vit et fait battre notre coeur. Ci-dessous ou page suivante Amélie Nothomb à La Grande Librairie. (article rédigé par CatCo)