7. févr., 2018

Le sanglot de l'homme noir d'Alain Mabanckou, éditions Points, 6,50€

Fédérer pour avancer

Né au Congo-Brazzaville, Alain Mabanckou, auteur et professeur de renom, dresse un portrait intéressant de l'homme noir de France, enfin des hommes noirs de France, aux visages largement plus multiples qu'il n'y parait. Halte au communautarisme statique, bouclier masquant la richesse et la diversité d'un peuple couleur mosaïque. Pour l'auteur, inutile de s'identifier systématiquement à travers un lourd passé car cette attitude ancrée finit par devenir improductive. Un africain sénégalais et un africain congolais ne peuvent communiquer ensemble que grâce à la langue française et ne sont "frères" que par la couleur de peau. Il y a tant d'Afriques ! Que représente la France pour ces Africains ? Je cite : "Les Européens comprendront-ils un jour ce qui se passe dans la tête d'un gamin d'Afrique lorsqu'il imagine ce continent du Nord, persuadé que c'est là-bas que son rêve deviendra réalité" ? La France n'est pas juste un pays... mais l'espoir de toute une vie pour certains. Que dire de cette lettre très touchante figurant en annexe du livre ? Lettre de deux adolescents africains découverts morts dans le train d'atterrissage d'un avion à l'aéroport de Bruxelles-National : ça vous brise le coeur, tout simplement... Ci-dessous une interview de l'auteur Alain Mabanckou exposant clairement son point de vue sur son refus d'une identité noire portée par les larmes du passé. (article rédigé par CatCo)