KALEIDOSCOPE

7. févr., 2018

De l'objet à l'humain

Best seller en Italie, ce roman vous plonge dans l'ambiance d'une gare vide de fin de soirée. Quand tout le monde part, Michele, lui, se met au travail. Il prépare et nettoie son train afin qu'il resplendisse au petit matin. Inspectant chacun des wagons, il récolte ça et là depuis des années, les objets oubliés et abandonnés des passagers. Sa vie est rôdée et il s'en satisfait. Ses trouvailles restent en transit dans sa maisonnette de gare. Michele en vient même à leur parler, les ayant pour seule compagnie. Ces objets silencieux sont au centre de sa vie, jusqu'au jour où son quotidien est bousculé par un cahier rouge qui va lui en faire voir de toutes les couleurs. Je ne dévoilerai rien de plus afin de préserver le coeur des pages. Ce qui est intéressant, c'est de constater comment parfois un événement anodin de prime abord, peut se révéler être le point de départ d'une introspection inattendue et constructive. (article rédigé par Cathy Pia)

7. févr., 2018

Fédérer pour avancer

Né au Congo-Brazzaville, Alain Mabanckou, auteur et professeur de renom, dresse un portrait intéressant de l'homme noir de France, enfin des hommes noirs de France, aux visages largement plus multiples qu'il n'y parait. Halte au communautarisme statique, bouclier masquant la richesse et la diversité d'un peuple couleur mosaïque. Pour l'auteur, inutile de s'identifier systématiquement à travers un lourd passé car cette attitude ancrée finit par devenir improductive. Un africain sénégalais et un africain congolais ne peuvent communiquer ensemble que grâce à la langue française et ne sont "frères" que par la couleur de peau. Il y a tant d'Afriques ! Que représente la France pour ces Africains ? Je cite : "Les Européens comprendront-ils un jour ce qui se passe dans la tête d'un gamin d'Afrique lorsqu'il imagine ce continent du Nord, persuadé que c'est là-bas que son rêve deviendra réalité" ? La France n'est pas juste un pays... mais l'espoir de toute une vie pour certains. Que dire de cette lettre très touchante figurant en annexe du livre ? Lettre de deux adolescents africains découverts morts dans le train d'atterrissage d'un avion à l'aéroport de Bruxelles-National : ça vous brise le coeur, tout simplement... Ci-dessous une interview de l'auteur Alain Mabanckou exposant clairement son point de vue sur son refus d'une identité noire portée par les larmes du passé. (article rédigé par Cathy Pia)

30. juin, 2017

Embarquement immédiat

Après la célèbre "Affaire Harry Québert", n'hésitez pas à plonger dans la vie des Baltimore. Je ne me l'explique pas, mais Joël Dicker m'embarque à chaque fois dans son monde avec une facilité déconcertante. Lire cette histoire, c'est être un peu chez soi et un peu au cinéma. Les personnages, attachants, prennent vie et ne nous quittent plus jusqu'à la page finale. Cette fois-ci nous ne sommes pas dans le polar mais dans les rapports humains et leur force au quotidien. Joël Dicker se réinvente et nous enchante. Le personnage principal de "l'Affaire Harry Québert" est toujours là car l'auteur avait en tête une trilogie... Le troisième roman devrait donc pointer le bout de son nez. A cette heure, Monsieur Dicker doit être en train d'écrire, chut... (article rédigé par Cathy Pia)

30. juin, 2017

Cultiver sa joie de vivre

J'ai découvert Charles Pépin avec son essai sur l'impact positif de l'Art sur chacun de nous, un régal. Cette fois-ci, il propose un roman dont le personnage sait apprécier chaque instant de sa vie, fut-elle au plus bas de ses espérances. Il applique le célèbre "Carpe Diem" et il a bien raison ! Chaque journée peut offrir telle une fleur fragile, ses pétales de beauté. A nous de les cueillir un à un pour les ressentir, les admirer. Même en plein procès, le personnage transforme le moindre détail en un souffle, une respiration, une bouffée d'oxygène. Ne devrions-nous pas nous inspirer de cette approche de la vie ? Mesdames, allons-y, mettons-nous à danser en étendant le linge, à chanter en lavant la vaisselle et inversons la courbe de notre journée, il ne tient qu'à nous de savoir apprivoiser et magnifier notre quotidien. Bienvenue dans le monde de ceux qui cultivent leur joie de vivre, et tant pis pour les autres... Ci-dessous, l'analyse du philosophe en vidéo. (article rédigé par Cathy Pia)