15. avr., 2020

Gardons le rythme !

L’escargot avance lentement, c’est un fait. Nous expérimentons tous aujourd’hui ce nouveau sport d’adresse et de patience qui met nos nerfs à rude épreuve. Après les chevaux, les rapaces et les lions, tentons d’apprivoiser ce limaçon qui s’est insidieusement installé dans nos maisons. N’oublions pas : nous avons parfaitement le droit de surfer sur sa coquille à vitesse grand V, si ça nous plait ! 

En cette période inédite de confinement, profitons pleinement de l’étirement du temps et éclatons-nous à l’intérieur des frontières tolérées. Pour une fois nous est offert ce luxe de pouvoir définir nous-mêmes notre vitesse de croisière car oui, nous vivons bien une sorte de croisière en haute mer, avec l’espoir de voir apparaître rapidement au large, un bout de terre. Un jour ou l’autre, il faudra bien débarquer. 

Quant à la lecture, nous sommes parfois bien obligés de bouquiner à pleine vitesse, dans le métro, dans une salle d'attente ou pendant les quelques jours de repos que l’on s’est accordés. Dans ces moments là, on se surestime souvent avec dans notre sac toutes sortes de lectures : un bon gros roman que l’on attendait de commencer depuis des mois, un petit essai histoire de ne pas laisser s’endormir nos neurones, une BD désarçonnante, un guide voyage, deux ou trois magazines, un roman de science fiction… Calmons-nous, freinons notre boulimie de tout.

L’heure est venue de tourner les pages à votre vitesse, ou mieux, relisez de suite le livre que vous venez de refermer ! Il parait que la seconde lecture est toujours plus enrichissante…

Les Humains citadins que nous sommes ont pour la plupart perdu le contact avec la terre. Profitons de ce temps d’arrêt imposé pour planter en nous de petites graines, au gré de nos passions. Laissons pousser notre jardin intérieur, arrosons-le chaque jour avec amour et qui sait, vous pourriez bien être étonnés de vous voir germer comme jamais.

Alors que les pirates préfèrent fuir le plus loin possible avec leurs trésors, attachons-nous à notre propre trésor, celui qui repose depuis toujours à l’intérieur de notre écrin personnel, ne le laissons pas nous échapper. Préparons, en paix, le feu d’artifices de notre libération, car à n’en point douter, lorsque ce moment arrivera, nous serons armés d’étincelles nouvelles et de sacrées pépites de vie à partager. Comme il existe un avant et un après une période d’efforts diététiques, il existera un avant et un après le confinement. Portez-vous bien. (article rédigé par CatCo - crédit photo 123RF/lightwise)